spectacle musical immersif

Fantôme, un léger roulement, et sur la peau tendue qu'est notre tympan

Benjamin Dupé / artiste en résidence

La musique, invisible, devient ici un spectacle concret. Dans ce concert pour objets et matières, l'archaïque et le contemporain se rejoignent pour nous emmener dans un voyage sonore, délicat et mystérieux.

Ce n'est pas tout à fait un concert, ni une installation sonore. Cela ressemble plutôt à du théâtre d'objets musical.

Le compositeur et metteur en scène Benjamin Dupé prend soin de nous : il a aménagé un espace intime pour cinquante spectateurs, confortable comme un cocon, dépouillé comme un jardin zen. On peut même choisir sa position, assise ou allongée. Nul musicien à l'horizon, mais devant et autour de nous des objets reconnaissables, telles des cymbales et des tubes de bambous, ou plus énigmatiques. 

 

Accompagnés par des variations lumineuses, une soixantaine de petits instruments va se réveiller comme par magie et se mettre à « sonner». Du papier se froisse, du sable s'écoule, une pluie de graines tombe, des plaques de métal vibrent... Le plus simplement du monde naît une architecture musicale complexe qui joue avec les textures sonores, leur diffusion dans l'espace et les nuances les plus subtiles. Grâce à des hauts-parleurs en multidiffusion, nous sommes baignés dans le son.

 

De quoi lâcher prise et se laisser conduire délicatement dans cette « composition musicale pour sons électroacoustiques, instruments mécaniques et objets sonores pilotés ». Les technologies numériques, utilisées par le compositeur, ont été soigneusement gommées.
Nous sommes face à la simplicité des matières naturelles et des phénomènes sonores élémentaires comme une goutte d'eau qui s'écrase ou des cailloux frottant un tube de bambou. Benjamin Dupé s'est inspirée très librement du mythe d’Orphée. Il nous offre la possibilité de percevoir autrement la musique, avec tous nos sens. Une expérience d'écoute douce et étonnante et une véritable initiation à la musique contemporaine. Aiguisez votre ouïe, et laissez-vous immerger dans la beauté du son.

 

1 ARTISTE, 2 SPECTACLES

Poursuivez la soirée avec Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières à 21h.

Biographie...

Compositeur, guitariste et metteur en scène né en 1976, il étudie au CNSM de Paris. Il se consacre à la création musicale au sens large : écriture instrumentale et électroacoustique, improvisation, réalisation de dispositifs technologiques, conception de formes scéniques distinctes du concert traditionnel. Il reçoit des commandes de l’État, des Centres nationaux de création musicale, de Radio France, de la SACD, de metteurs en scène (Declan Donnellan) ou de chorégraphes (Thierry Thieû Niang). Ses œuvres sont jouées dans les festivals de musique contemporaine, sur les plateaux des scènes nationales, dans les musées, dans l’espace public, à la radio… Parmi elles, on note Comme je l’entends, solo qui aborde la question de la perception de la musique contemporaine par les publics et Fantôme, un léger roulement, et sur la peau tendue qu’est notre tympan, spectacle immersif pour ensemble d’instruments mécaniques. Il vient de créer Il se trouve que les oreilles n'ont pas de paupières, d’après le livre La Haine de la musique de Pascal Quignard, avec le comédien Pierre Baux, le quatuor à cordes Tana et électronique IRCAM. Il a été compositeur associé au Phénix scène nationale de Valenciennes de 2012 à 2014. Il est actuellement artiste associé au Nouveau théâtre de Montreuil – centre dramatique national.

Distribution / Production...

conception, musique, dramaturgie et direction artistique Benjamin Dupé
scénographie Olivier Thomas
lumière Nicolas Villenave
son et direction technique Julien Frenois 
développement informatique Charles Bascou (Gmem)
conseils et cartes électroniques Interface Z
aide à la construction et à la réalisation du dispositif Clémentine Carsberg et Mathieu L’Haridon

 

créé les 9, 10 et 11 mai 2012 dans le cadre du festival Les Musiques du Gmem, Marseille

production Comme je l'entends, les productions
commande musicale du Gmem, centre national de création musicale
coproduction Le Merlan - scène nationale à Marseille, Gmem - centre national de création musicale à Marseille, Sphota - coopérative d'invention musicale 

avec le soutien de la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur — aide à la création, du Conseil Général des Bouches du-Rhône, de la Ville de Marseille, de la Sacem, du DICRéAM, du Musée départemental de Gap et de l’ONDA - office national de diffusion artistique


en partenariat avec La Muse en circuit - centre national de création musicale

en partenariat avec