Mathieu Bauer

directeur

Guidé par l’idée d’un théâtre qui mêle intimement la musique, le cinéma et la littérature, où le montage est pensé comme instrument du décloisonnement entre les formes artistiques, Mathieu Bauer travaille à partir de matériaux très divers : des articles de presse, des essais, des romans, des films, des opéras et bien entendu des pièces de théâtre. Il compose de nouvelles partitions qui articulent le rythme, le texte, le chant et l’image.

Après une formation de musicien, Mathieu Bauer crée en 1989 la compagnie Sentimental Bourreau, dont il assure la direction artistique à partir de 1999. Ses productions ont été programmées régulièrement à la MC93-Bobigny, aux Subsistances à Lyon et au Théâtre de la Bastille à Paris. Il poursuit une activité de musicien-compositeur- interprète pour la scène, en France et en Allemagne.

Depuis le 1er juillet 2011, Mathieu Bauer dirige le Nouveau théâtre de Montreuil, CDN.

Entre 2011 et 2015, il crée Please kill me, sur l’histoire du mouvement punk (d’après le recueil de Legs McNeil et Gillian McCain), la « série théâtre » Une faille, à l’image des séries télévisées sur 8 épisodes et The Haunting melody, un spectacle autour de la notion d’écoute. Entre 2016 et 2017, il conçoit et met en scène Shock Corridor, d’après le film éponyme de Samuel Fuller (avec le groupe 42 de l’école du TNS) et la conférence-concert débridée Dj set (sur) écoute, sur commande de La Pop. En novembre 2017, il créera Les Larmes de Barbe-Bleue, d’après l’opéra de Béla Bartók. à l’automne 2018, il montera La Chevauchée des bannis, d’après le scénario du western d’André de Toth.

COMPAGNIE SENTIMENTAL BOURREAU

Après une formation de musicien, il crée la Compagnie Sentimental Bourreau avec d’autres artistes comme Judith Henry – comédienne, Sylvain Cartigny – musicien, Martin Selze – comédien, animés par ce désir de dire notre monde et notre époque. Cette aventure collective a vu naître de nombreux spectacles qui participent encore aujourd’hui à la renommée de la compagnie tels que Les Carabiniers d’après les scénarios de Jean-Luc Godard, Rossellini et Jean Gruault (1989) ; Strip et Boniments d’après les témoignages de Suzanne Meiselas (1990) ; La Grande Charge Hystérique d’après l’Invention de l’Hystérie de G. Didi Huberman (1991) ; Va-t’en chercher le bonheur et ne reviens pas les mains vides d’après Nathanël West, Brecht, Gagarine (1995) ; Satan conduit le bal d’après Panizza, Pessoa, J.D. Vincent (1997) et Tout ce qui vit s’oppose à quelque chose d’après Kant, Lucrèce, G. Didi Huberman (1998-1999).

À partir de 1999, la compagnie s’ouvre à de nouveaux collaborateurs : Marc Berman, Georgia Stahl, Kate Strong, Matthias Girbig : Les Chasses du comte Zaroff d’après Masse et Puissance d’Elias Canetti et le scénario du film Les Chasses du Conte Zaroff (2001) ; Drei Time Ajax d’après un poème d’Heiner Müller (2003) ; L’Exercice a été profitable Monsieur d’après Serge Daney (2003) ; Rien ne va plus d’après Stefan Zweig et Georges Bataille (2005) ; Top Dogs d’Urs Widmer (2006) ; Alta Villa de Lancelot Hamelin (2007) ; Tendre jeudi d'après John Steinbeck (2007), Tristan et... de Lancelot Hamelin sur une libre adaptation du livret de Richard Wagner (2009).

PARTENAIRES

Dans son parcours, deux théâtres de la région parisienne ont joué un rôle prépondérant. La MC 93 Bobigny, sous la direction d'Ariel Goldenberg puis de Patrick Sommier, et le Nouveau théâtre de Montreuil sous la direction de Gilberte Tsaï qui a coproduit ou accueilli trois de ses créations.

Sentimental Bourreau a été invité à des manifestations internationales, comme le Festival d’Avignon, le Festival Facyl des Arts de Castilla et León (Salamanque), le Festival Culturgest de Lisbonne, le Rhurspielefestival, le Festival VIA à Maubeuge, le Festival Walls & Bridges de New-York. Artiste associé au Centre Dramatique National d'Orléans, également artiste en résidence à la Comédie de Béthune, Mathieu Bauer a maintenu des collaborations fidèles avec, entre autres lieux, le Théâtre de la Bastille à Paris, le Théâtre National de Bretagne, Les Subsistances de Lyon, la Maison de la Culture d’Amiens, le Centre Dramatique Dijon-Bourgogne, Théâtre Ouvert …

Simultanément, Mathieu Bauer a maintenu une activité indépendante de musicien compositeur, ce qui lui a permis de tisser des liens également avec le Marstall Théâtre de Munich, la Schauspiele de Frankfurt. Enfin, il collabore régulièrement avec la radio nationale France Culture.